Espace Social Européen | Information professionnelle aux décideurs de la protection sociale
Espace Social Européen, ESE, protection sociale
Cocktail Santé
Vous êtes-ici : SOMMAIRE / Archives ESE 2012 / N° 1015 - 30 octobre 2012
 
N° 1015 - du 30 oct.au 15 novembre 2012
  Extraits et décryptage  
 
  des annonces présidentielles.
 
Discours du président de la république au congrès
de la Mutualité française.
 
Nice - 20 octobre 2012
Edito
Pascal BEAU - Espace Social Européen
Pascal Beau
Directeur d'Espace Social Européen
   Qu'aurait-on dit si Roselyne Bachelot ou Xavier Bertrand avait soutenu le même accord sur les dépassements tarifaires que celui agréé par le gouvernement de gauche ? Nous les aurions agonis de reproches ! Il fallait voir le soir de la signature de l'avenant le contentement des syndicats médicaux. Bien joué docteurs Chassang, Jeambrun et Leicher ! Peut-être sommes-nous là excessifs, mais nous exprimons notre forte perplexité sur la portée de cet accord. L'histoire de la politique de santé est tellement remplie de désillusions…
 
Honnêtement, on n'attendait pas de François Hollande lors de son passage au 40e congrès de la Mutualité française, une intervention si dense et si complète sur la politique de santé. Ce message, nous l'espérions pourtant depuis plusieurs mois. Voilà le quinquennat du président de la République enfin balisé dans ce domaine majeur de la vie des Français. Nous présentons et commentons, dans cette édition, la bonne quinzaine d'annonces du chef de l'État. Les exégètes ont vite compris que François Hollande entendait mettre fin aux propos ministériels jugés désordonnés et peu lisibles par la quasi-totalité des professionnels et acteurs du système. Même les milieux favorables à l'actuelle majorité gouvernementale ne cachaient plus leur étonnement, voire leur exaspération.
On sait que le contexte est difficile. Ce n'est pas une excuse. Pointer seulement l'inexpérience ou l'impréparation des équipes, qui « embolisent » l'action gouvernementale, ne suffit pas. C'est aussi l'absence de vision et pour tout dire l'inadéquation du logiciel du PS qui fait problème. Énoncer une politique de santé, après une campagne electorale, par de simples slogans n'est plus possible. Surtout si l'on est contraint de pratiquer un grand écart entre des positions de principe et des actes ministériels qui s'en éloignent au titre du réalisme. C'est valable dans le domaine de la fiscalité, en économie, mais aussi dans le champ social. La somme des renoncements du gouvernement, des volte-face sur tant de sujets perturbe désormais beaucoup l'opinion…
 
Impossible un instant de concevoir que Barack Obama ne soit pas réélu président des États-Unis d'Amérique ce 6 novembre !
 
Evénement
Santé, assurance maladie, financement : les annonces de François Hollande.
En se rendant au 40 e congrès de la Fédération nationale de la Mutualité française, le président de la République avait la claire intention de fixer le cadre de la politique de santé et de protection sociale de son quinquennat. Un message de sympathie aussi aux 3 000 responsables mutualistes présents, et une réponse à un discours offensif et habile d'Étienne Caniard, président de la FNMF, sur la nécessité d'un cap plus net pour la politique de santé.
 
 
 
 
0

 

Mots clés
Actualité Archives Bi-mensuel Chiffres Il se dit que... Newsletters Photo Portrait Rendez-vous Retraites S'abonner Sécurité Sociale Vidéo vide